La Commission propose de nouvelles mesures pour interdire le commerce de l’ivoire

Jan 30, 2021 | General

EU Reporter

La Commission a publié des projets de mesures visant à interdire efficacement le commerce de l’ivoire dans l’UE et les soumet à l’avis du public. Bien que l’UE ne soit pas identifiée comme une région préoccupée par le commerce illégal de l’ivoire, la révision des règles existantes de l’UE sur le commerce de l’ivoire réaffirme et respecte l’engagement de l’UE à prendre de nouvelles mesures contre le braconnage des éléphants et le trafic d’ivoire à l’échelle mondiale. Cela fait également suite à l’engagement pris dans le Stratégie de la biodiversité de l’UE de resserrer davantage les règles sur le commerce de l’ivoire dans l’UE.

Frans Timmermans, vice-président exécutif du Green Deal européen, a déclaré: «Le monde perd des populations d’animaux sauvages à une vitesse incroyable. Pour inverser cette tendance mondiale et protéger la biodiversité, nous devons également faire notre travail chez nous. Avec les nouvelles règles, l’Union européenne enverra un signal clair que l’ivoire n’est pas une marchandise et que nous devons interdire son commerce.

Le commissaire à l’environnement, aux océans et à la pêche, Virginijus Sinkevičius, a ajouté: «Des milliers d’éléphants sont tués chaque année pour leur ivoire. C’est une situation inacceptable. Le commerce illégal de l’ivoire est un problème international et nous nous engageons à montrer l’exemple et à jouer notre rôle dans la résolution de ce problème mondial. La proposition d’aujourd’hui de règles plus strictes reflète cette ambition. »

La proposition de la Commission interdit effectivement le commerce de l’ivoire avec des exceptions limitées uniquement pour les instruments de musique acquis légalement avant 1975 et pour le commerce intérieur de l’UE d’antiquités, qui ne sera possible qu’avec un permis. La proposition simplifie les règles et facilite le travail des agences de répression, dans le but de garantir que le commerce légal très limité de l’ivoire dans l’UE ne contribue pas au braconnage ou au commerce illégal.

La proposition est présentée après des consultations approfondies avec les États membres et les parties prenantes, notamment consultation publique attirant plus de 90,000 XNUMX réponses. Le projet de règlement de la Commission et orientation sont maintenant ouverts pour rétroaction publique finale avant adoption définitive par la Commission. La période de rétroaction publique durera jusqu’au 26 février 2021 à compter d’aujourd’hui. Plus d’informations dans le communiqué de presse.

archives

Archives

Pin It on Pinterest

Share This